Ce que vous devez savoir en matière de fluides frigorigènes

Vos obligations légales

L'usage d'un équipement frigorifique a une incidence sur l'environnement : les fluides contenus dans les installations ont un effet plus ou moins important sur l'atmosphère et peuvent, pour certains, participer à l'agrandissement du trou dans la couche d'ozone.

 

Obligations légales : les dates clés de l'arrêt

Tout utilisateur d’un équipement frigorifique est tenu de respecter la réglementation* en vigueur, quelle que soit la charge de fluide frigorifique contenue.

 

Ses obligations sont, conformément aux conditions prévues aux articles R.543-99 à R.543-107 :

  • Faire intervenir un opérateur détenant une attestation de capacité pour toute opération nécessitant une intervention sur le circuit contenant des fluides frigorigènes (mise en service, charge, récupération de fluide, …).
  • Pour tout équipement dont la charge en fluide frigorigène est supérieure ou égale à deux kilogrammes, faire procéder à un contrôle d’étanchéité des éléments assurant le confinement du fluide frigorigène par un opérateur détenant une attestation de capacité :
    • À sa mise en service, à chaque modification de l'équipement ayant une incidence sur le circuit contenant les fluides frigorigènes,
    • Et de façon périodique : tous les 12 mois pour une charge inférieure à 30kg, tous les 6 mois pour une charge inférieure à 300kg, tous les trimestres au-delà.
  • Conserver pendant 5 ans dans un registre, classé par équipement et par ordre chronologique, tous les documents :
    • Attestant que les contrôles d'étanchéité ont été réalisés,
    • Constatant éventuellement l'existence de fuites et faisant état de leur réparation.
    • Ces documents doivent être tenus à la disposition de tout opérateur intervenant ultérieurement sur l'équipement ainsi que de l’administration
  • Prendre toutes les mesures pour remédier aux fuites constatées lors des contrôles d'étanchéité.
  • Interdiction de recharger en fluide frigorigène un équipement présentant des défauts d'étanchéité identifiés.
  • Obligation de récupérer l'intégralité du fluide frigorigène en cas de démantèlement d'un équipement.
  • Interdiction de procéder au dégazage dans l'atmosphère d'un fluide frigorigène, y compris lorsqu'il est nécessaire de retirer tout ou partie du fluide frigorigène contenu dans un équipement à l'occasion des opérations de charge, de mise en service, d'entretien ou de contrôle d'étanchéité d'un équipement ; le fluide retiré doit être récupéré.
  • Déclarer au Représentant de l'Etat dans le département, toutes les opérations de dégazage ayant entraîné une émission de fluides frigorigènes :
    • De plus de 20 kilogrammes de façon ponctuelle,
    • De plus de 100 kilogrammes en cumul sur une année civile.

 

 

*Concerne les systèmes et installations de réfrigération, de climatisation, y compris les pompes à chaleur contenant des fluides frigorigènes, seuls ou en mélange, quelle que soit la charge de fluide contenue.

Le texte définissant cette obligation est : Le Code de l'Environnement, Articles R.543-75 à R.543-123.

 

** Le RÈGLEMENT (CE) No 2037/2000 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 juin 2000 relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone prévoit : À partir du 1er janvier 2010, l’utilisation d’hydrochlorofluorocarbures (HCFC) vierges est interdite dans la maintenance et l’entretien des équipements de réfrigération et de conditionnement d’air existant à cette date ; l’ensemble des HCFC sont interdits à compter du 1er janvier 2015.

 

*** HCFC : Hydrochlorofluorocarbone (exemple le R22 recyclé), fluide ayant un impact important sur la couche d’ozone.

Conseils pratiques pour prolonger la vie de votre installation frigorifique

- Eloignez vos équipements frigorifiques d'une source de chaleur (four, radiateur...)

- Veillez à ventiler correctement vos locaux

- Faites entretenir régulièrement vos équipements frigorifiques

- Procédez à un nettoyage minutieux et régulier de vos appareils frigorifiques

- Laissez refroidir vos produits préalablement à la mise au froid

- Ne laissez pas vos portes ouvertes inutilement

 

12 commentaires

L'entretien de votre climatisation

L'entretien de votre climatiseur est essentiel car il préserve la qualité de l'air que vous respirez et assure son bon fonctionnement en toute sécurité.

Effectuez vous-même un entretien régulier des filtres

UNE BONNE QUALITE DE FILTRATION, C'EST L'ATOUT SANTE ET DES ECONOMIES ASSUREES !

 

Toutes les études le montrent, la qualité de l'air que nous respirons se détériore, notamment en ville. Nous respirons de plus en plus de polluants chimiques, pollens, poussières... Et contrairement aux idées reçues, la climatisation améliore la qualité de l'air et réduit l'humidité grâce à ses filtres.

 

Les systèmes de climatisation réversible mal entretenus peuvent perdre de leur efficacité, voire se gripper complètement et engendrer des coûts de réparation importants.

 

ENTRETIEN DE(S) L'UNITE(S) EXTERIEURE(S)

 

Après avoir pris soin d'éteindre votre climatisation, effectuez les opérations suivantes :

  • Dépoussiérez les filtres
  • Nettoyez les filtres à l'eau clair ou savonneuse (en fonction du degré de salissure), rincez et laissez sécher avant de les remettre en place

Cette opération est à renouveler tous les mois.

 

ENTRETIEN DE L'UNITE EXTERIEURE

 

  • Veillez à ce que rien n'obstrue l'unité extérieure (branchages, feuillages, cailloux, sable...) et le cas échéant le retirer à l'aide d'une brosse.
  • Nettoyez régulièrement la carrosserie avec un chiffon sec ou avec une éponge légèrement humidifiée.

 

Faites réviser votre climatisation par un professionnel !

 

Un climatiseur est un appareil sophistiqué : il vous coûtera moins cher de le faire réviser 1 fois par an que d'attendre qu'il se détériore. De plus, la panne arrive généralement en cas de pique de chaleur ou de froid, là où les spécialistes sont très sollicités !

Optez pour un contrat d'entretien

Le plus simple et le plus économique reste de souscrire un contrat d'entretien de climatisation auprès d'un artisan qualifié, comme un frigoriste.

Ce contrat d'entretien est souvent obligatoire pour faire valoir sa garantie auprès du constructeur.

 

Le professionnel intervient au moins 1 fois par an, dans le cadre du contrat, pour effectuer une vérification complète de votre climatisation et s'assurer de son bon fonctionnement, en contrôlant et/ou entretenant :

  • L'étanchéité de l'installation, afin d'éviter les fuites de fluide frigorigène
  • Les connexions électriques
  • Les filtres
  • L'état des batteries
  • L'évacuation des condensats
  • Les pressions, la température et le rendement de l'installation
  • L'absence de contamination par les bactéries et les champignons
  • Les réglages
0 commentaires

La climatisation réversible : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Fonctionnement :

Fonctionnant sur le même principe qu'un réfrigérateur, à savoir produire du froid tout en évacuant la chaleur, la climatisation réversible dispose d'organes frigorifiques lui permettant de transformer les calories pour vous rafraîchir en été mais aussi vous chauffer en hiver.

 

De la chaleur est prélevée dans la pièce où se trouve la climatisation réversible et est évacuée à l'extérieur de celle-ci afin de maintenir une température agréable.

 

Les échanges de chaleur sont permis grâce au fluide frigorigène contenu dans les installations. Ainsi, en inversant le processus (c'est-à-dire en prélevant la chaleur extérieure pour la restituer à l'intérieur) vous pouvez chauffez votre pièce.

 

Avantages :

  • - L'utilisation d'un climatiseur réversible vous permet de réaliser des économies sur votre facture de chauffage. La consommation d'électricité de ce type d'appareil est inférieure à celle de la plupart des autres solutions de chauffage qui se trouvent sur le marché. Chauffer son logement avec un système de climatisation réversible permet de réaliser des économies d'énergie de l'ordre de 30 à 50 % en hiver. Ainsi, les économies que vous réalisez en hiver couvrent les dépenses liées à l'utilisation du mode climatisation en été.
  • - Autre point positif : la simplicité d'installation. En effet, installer une climatisation réversible nécessite peu de travaux de mise en œuvre et si vous optez pour une installation de climatisation gainable le système est rendu quasiment invisible car tous les cheminements (tuyauteries, gaines...) sont cachés en faux-plafond ou dans les combles.
  • - L'air de la pièce est filtré à travers l'unité intérieure via des filtres. Résultat : moins d'humidité, de bactéries, de poussières et de pollens...

Inconvénients :

- L'installation d'un système de climatisation réversible nécessite la mise en place d'un groupe à l'extérieur du logement (au sol ou sur la façade du logement) ce qui engendre une pollution visuelle à ne pas négliger.

 

- Quant au bruit produit par l'ensemble du système, il s'apparente à celui d'un frigo de cuisine. Cependant les fabricants travaillent incessamment à l'amélioration de leur produits pour les rendre de plus en plus silencieux.

 

- La performance en matière de chauffage n'est pas optimum et peut parfois nécessiter la présence d'un autre mode de chauffage (cheminée, radiateurs...) en cas de grand froid surtout s'il s'agit de chauffer une maison toute entière en plein hiver.

 

 


3 commentaires

Comment choisir sa climatisation ?

Même si de plus en plus de personnes se décident à installer un système de climatisation réversible dans le but de diminuer le coût de leurs dépenses de chauffage, c'est, en règle général, avec l'arrivée des beaux jours et des premières chaleurs que vous pensez à vous équiper...

 

Voici quelques éléments pour vous guider dans votre choix :

Les types de climatiseurs

Il existe différents types de climatisation pour la maison, selon que vous souhaitiez climatiser une ou plusieurs pièces, votre budget, l'encombrement...

 

Vous pouvez opter pour une climatisation monobloc, type split, au gaz ou à l'énergie solaire.

 

  • Un climatiseur monobloc est constitué d'une seule unité (mobile, fixe et "Windows"). cet appareil d'appoint convient aux petits espaces.
  • Un climatiseur split est plus puissant et plus robuste qu'un monobloc, il peut être monosplit -une unité extérieure et une unité intérieure) ou multisplit (une unité extérieure alimentant plusieurs unités intérieurs positionnées dans différentes pièces).

Diverses versions sont disponibles :

 

- Le climatiseur mobile : facile à installer, ce type de matériel reste une solution bruyante à usage ponctuel.

- Le climatiseur mural : simple à poser, il est esthétique et peu encombrant.

- Le climatiseur console : positionné au sol ou au mur (comme un radiateur), il peut être à simple ou double flux.

- Le climatiseur gainable : constitué d'un réseau de gaines raccordant les unités entre elles, puis à l'unité extérieure, ce système est entièrement dissimulé en faux-plafond ou dans les combles, seuls les grilles sont visibles.

- Le climatiseur cassette : Généralement utilisé dans les grands espaces, ce système utilise des unités cassettes fixées au plafond.

 

Plus confidentiels, les systèmes de climatisation au gaz ou solaires sont également des alternatives intéressantes.

Le climatiseur monobloc

Constitué d'un seul élément, le monobloc est plutôt prévu pour des petites surfaces (entre 10 et 30 m²). Les calories extraites de la pièce par l'appareil sont  évacuées à l'extérieur via un tuyau d'évacuation placé dans l'entrebâillement d'une porte ou d'une fenêtre. 

 

Même si ce système a pour avantage d'être peu coûteux, son efficacité est limitée à une utilisation dans 1 pièce de taille modeste et nécessite d'une ouverture (fenêtre ou porte) à proximité de l'appareil...

Le climatiseur type (multi)split

Le climatiseur type SPLIT est composé d'un bloc extérieur et d'un ou plusieurs blocs intérieurs reliés entre eux par une tuyauterie.

 

Le climatiseur évacue les calories en les transportant vers l'extérieur par l'intermédiaire d'un fluide frigorigène.

 

Ce type de système présente l'avantage de permettre d'éviter le retour des calories par dépression de la pièce, les 2 unités étant totalement indépendantes et d'avoir un bruit bien moindre qu'il système type monobloc.

Le climatiseur réversible

Le climatiseur réversible assure, en plus de la climatisation, une fonction de chauffage. Celle-ci est basée sur le principe de l'inversion de la production de froid  : le système prélève la chaleur présente à l'extérieure et la restitue à l'intérieur de la pièce.

 

C'est une système de chauffage économique car il restitue environ 3 fois plus d'énergie qu'il n'en consomme.

 

Cependant, en période de fort froid, la restitution de chaleur est moindre et si vos besoins de chaleur sont importants, il vous faudra un autre système de chauffage pour prendre le relais.

La puissance

Les critères déterminants à prendre en compte pour choisir votre climatiseur sont :

La puissance en froid

C'est l'élément déterminant qui vous garantira un confort d'utilisation tout en évitant les chocs thermiques.

 

L'établissement d'un bilan thermique vous permettra de déterminer la puissance nécessaire à votre utilisation (exprimée en Watts).

 

Il prend en compte l'ensemble des apports de chaleur dans l'espace à climatiser.

 

La puissance en chaud

Elle ne concerne que les équipements dits "réversibles".

 

Suivant le matériel utilisé, on peut récupérer des calories à l'extérieur jusqu'à -15°C.

 

Le coefficient de performance (ou COP) d'une pompe à chaleur permet de déterminer les économies d'énergie que l'on peut réaliser.

 

Plus la température extérieure sera importante, plus le COP sera important et inversement, plus il fait froid, moins le COP sera important.

La puissance réelle consommée

Exprimée en Watts, c'est une "moyenne" entre la puissance maximale prévue de l'appareil et sa consommation en situation réelle de fonctionnement.

 

Cette puissance est importante, car elle permet de déterminer le coût de l'appareil sur le long terme.


Les niveaux sonores en fonction du type de climatiseur

La principale différence se fait entre les climatiseurs monobloc (fixes ou mobiles), split et multi-split :

  • Le climatiseur split :
    • émet moins de 30 dB soit l'équivalent d'un bruissement de feuilles dans un arbre ;
    • est composé de 2 unités : une intérieure et une extérieure ce qui permet de réduire le niveau sonore ;
    • possède une option « silence », la climatisation continue de fonctionner pratiquement sans aucun bruit.
  • Le monobloc :
    • 50-55 dB en moyenne soit l'équivalent du bruit d'une machine à laver ;
    • le système de climatisation est contenu dans un seul bloc : cela empêche d'atténuer le bruit.
  • Le climatiseur multi-split :
    • 35-40 dB (unité intérieure) soit l'équivalent d'un bureau tranquille et 45-55 dB en moyenne ;
    • le moteur est contenu dans l'unité extérieure ;
    • l'unité intérieure se charge de diffuser l'air.

Bon à savoir : le niveau sonore varie aussi selon la qualité de l'appareil, certains modèles se placent sous les 30 dB pour l'unité intérieure.

1 commentaires